Traductor
English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified
Quiero esto en mi Blog!
Publicado por Pablo en 21

domingo, 15 de septiembre de 2013

Lectures d'ailleurs / Tradabordo - Une anthologie vivante -

     ¿Qué haré con Caroline?, me he preguntado muchas veces después de ver la antología en la que se han recogido a autores de España, muchos conocidos y otros no tanto. Después de darle muchas vueltas he llegado a la conclusión que le voy a hacer un pequeño altar para agradecerle el esfuerzo, el interés y la divulgación de los pequeños tesoros que encierra la antología. Me ha asombrado, de forma tan grata, que es como si me hubiese asistido a una comida elaborada por un conocido y prestigioso chef. Después de hacer la digestión y concluir que es cierto (tuve que frotarme varias veces los ojos porque creía que era un espejismo) le agradezco de corazón a Caroline Lepage Poitiers este hermoso regalo que ha compartido (enlacea través de Lectures d'ailleurs / Tradabordo



     
     

Lectures d'Espagne, une anthologie vivante ( pinchar aquí )

Sont réunis ici – sur ce lecteur Calaméo – toutes les nouvelles et microrécits espagnols traduits par l'équipe de Lectures d'ailleurs / Tradabordo.

Une anthologie « vivante » parce que le document que vous consulterez ici n'est qu'une version d'un corpus qui ne cessera de s'étoffer au fil du temps. Revenez par conséquent régulièrement lire d'autres histoires espagnoles…

Des entretiens ont été réalisés avec les auteurs publiés dans cette anthologie.

Vous les trouverez à l'adresse suivante :

Entretiens Lectures d'ailleurs

Lectures d'Espagne

Publish at Calameo or read more publications.


El texto traducido al Francés e incluido en la antología es:


« Le vendeur de phobies »

Pour les laids, pour les beaux, pour les riches et sans talent. Pour ceux qui ont un bandeau sur les yeux, pour les avaricieux, pour ceux qui courent en oubliant leur vie derrière eux. Pour ceux qui aspirent à combler leur existence de choses nouvelles…, oui, pour tous ceux-là, j'ai le meilleur élixir de tous les temps : des phobies de toutes les sortes, de toutes les tailles, de toutes les couleurs et de toutes les formes. J'en ai des tas, dupliquées, intenses et légères, faciles d'usage, pratiques et bon marché, annonce le vendeur, qui essaie de dissimuler la réalité de son mensonge derrière un faux sourire. Rien n'est plus impossible grâce à cet élixir, ajoute-t-il en brandissant le flacon translucide pour en montrer le contenu. Il le secoue et en boit quelques gouttes. Dieu que je me sens bien ! Libérez-vous de vos peines ! hurle-t-il, euphorique. Quoi de mieux que de se sentir libre, heureux et chanceux ?
— Et qu'est-ce qu'il y a dedans ? demande un passant en s'approchant.
— Des potions élaborées par mes soins. Quand j'étais enfant, mon père m'a élevé pour devenir quelqu'un de bien. Rendre la vie plus facile aux autres. Mener une existence simple et active. Être moi-même. Aider mon prochain. Pourquoi croyez-vous que je fasse cela, hein, à votre avis ? apostrophe-t-il sa victime.
L'homme sourit, presque frénétique, plonge la main dans sa poche et en tire un billet de cinquante euros.
— Donnez m'en donc trente flacons !
Le vendeur sourit lui aussi, lui présente la marchandise et attend de le voir avaler une gorgée du fameux breuvage.
— Allez-y ! insiste-t-il devant l'hésitation de son acheteur qui, finalement, s'en va, indécis.
Quelques semaines plus tard, l'homme revient et lui dit :
— Il y a deux mois, vous m'avez vendu des flacons d'un breuvage soi-disant merveilleux. Or depuis, ma vie a complètement changé. Je ne suis plus le même. J'ai la phobie de la nuit, des bruits du dehors, des insectes… À cause de vous, je suis malheureux.
— Et alors ? Personne ne vous a obligé à acheter. D'ailleurs, si vous le souhaitez, j'ai un autre élixir capable de faire disparaître les phobies, lui rétorque le marchant, ses yeux satisfaits fixés sur lui tandis qu'il lui rend la monnaie.


Francisco Manuel Marcos Roldán
Traduit par Caroline Lepage
(Université de Poitiers)
(Pour le compte du blog de traduction Tradabordo)


No hay comentarios:

Publicar un comentario